user_mobilelogo


J'ai eu l'honneur de participer le jeudi 24 novembre 2016 à l'émission "Le magazine de la santé", rubrique "allô docteurs" sur France 5, et ce, pour mon ouvrage "Dans l'enfer du burn-out".

bandeau allo-docteurs

 

 

Marie-Laure Arzel site

Marie-Laure ARZEL

Nous avons fêté  nos 3 années d’existence le 1er juillet 2016...

A cet effet, je me permets enfin de vous dévoiler quelque peu ma personnalité et surtout, la raison pour laquelle j’ai décidé de créer la maison d’édition « Le Faucon D’Or ».

Tout d’abord, je suis  bretonne  puisque née à Brest il y a 47 ans.  Je suis issue d’une famille de militaires. J’ai donc un profond respect pour ces derniers car, grâce à eux, j’ai  su acquérir de grandes valeurs comme le respect, la discipline et l’exigence. Je ne parlerai pas de mes défauts… Une chose encore, ne comptez pas sur moi pour étaler ma vie privée sur les réseaux sociaux, cela fait partie de mon jardin secret. Se dévoiler c’est tendre le bâton pour se faire battre.

Notre réseau social Facebook

 

-------------------------------

La lecture a toujours fait partie de mon quotidien. Le premier ouvrage qui marqua mon enfance fut « La nuit du sérail » de Michel de Grèce… Une révélation pour les années futures.

Dès cet instant, je pris le temps de lire tout ce qui me tombait sous la main.

Cela faisait doucement  son chemin mais je  n’en avais pas encore conscience.

---------------------------

Ā 30 ans, je décidai de reprendre mes études avec trois enfants à charge. J’étais une élève très assidue et après deux années de cours intensifs, je fus reçue au bac littéraire. Une grande fierté… (Quelques années plus tard, j’entrepris des études supérieures).

Mon seul bonheur était alors de m’investir dans la relation d’aide, rêve qui sera exaucé pendant plusieurs années.

--------------------------

En 2006, je créai une association d’entraide pour les personnes confrontées à un deuil. Je recevais ces dernières à mon domicile afin de leur apporter du réconfort. J’organisais des conférences et j’étais devenue, au bout de quelques années, un personnage public. Je me déplaçais à Paris, Marseille, Poitiers, Brest, et en Belgique. Ce n’est pas de la prétention, c’est une réalité. Plus de 200 personnes assistaient à mes  conférences et mon planning de rendez-vous était complet.

Mais mon  corps lâcha en 2011… Mon ouvrage,  "Dans l'enfer du burn-out", paru en 2015, retrace cette longue descente aux enfers que j'ai connue pendant quatre années.

L’être humain m’était devenu hostile. Je ne le supportais plus.

--------------------------

Depuis ce jour, la solitude est devenue ma meilleure ressource et elle me protège grandement des dérives de l’homme.


-------------------------

La maison d’édition « Le Faucon D’Or »

Valérie

Lors d’une rencontre amicale près de  Lille, Valérie,  qui se battait contre un cancer du sein, m’offrit un superbe tableau. Elle y avait peint un faucon en or. Elle me le remit et me certifia qu’il me porterait chance dans ma vie.  Je la remerciai vivement pour ce présent magnifique.

Mon amie nous quitta  quelques mois plus tard.

tableau faucon Valrie--------------------------------

Marie-Chantal MASSERON

En mars 2013, mon époux et moi-même fûmes invités chez une amie chère : Marie-Chantal ! Nous étions, elle et moi,  devenues très proches après la mort de son fils de 27 ans. Ce jour-là, elle m’expliqua qu’elle souhaitait rendre hommage à son enfant à travers l’écriture d’un livre. Je lui sortis alors cette phrase : « Écris-le  et je l’éditerai ! »

"Le message du papillon" est né quelques mois plus tard, édité par la maison d’édition  « Le Faucon D’Or ».

La maison est née en juillet 2013. Point besoin de vous expliquer la raison pour laquelle je l’ai nommée « Le Faucon D’Or » !

-----------------------------

Éditrice

Je vous rassure, on ne devient pas éditrice en claquant des doigts. Il faut faire preuve d’un grand acharnement et être un peu folle pour se lancer dans le monde de l’édition qui est aujourd’hui en crise.

J’ai pourtant connu de nombreux  échecs dans ma vie mais ils ne m’ont jamais mise à terre, bien au contraire. J'ai toujours relevé la tête et suis  allée jusqu’au bout de mes rêves. Cette force que j’ai acquise me vient indéniablement de mes enfants.

 J’ai aussi accompagné des personnes en fin de vie. Ces dernières me faisaient souvent  part de leurs regrets avant leur départ vers un autre monde. Mais un seul ressortait plus que les autres : c’était celui  de ne pas avoir osé réaliser leurs souhaits.

 Cela a le don de vous faire réfléchir sur votre propre vie. Je ne veux  pas avoir de regrets.

 J’ai donc  poussé des portes, fouiné, cherché, téléphoné, lu des ouvrages sur la création d'une maison d'édition,  et  j’ai eu l’immense chance d’être  conseillée par un grand monsieur d’une discrétion sans borne, mon ancien éditeur de la maison d’édition « Coëtquen Éditions ». Il est toujours là afin de répondre à mes questions.  

Pour moi, le succès du Faucon D'Or tient en trois mots : les rencontres, la chance et l’exigence.

Mon aisance en français est aussi incontestablement une grande richesse.

15 ouvrages ont été publiés depuis 2013. Je sais pertinemment que la création de cette entreprise n’est pas le fruit du hasard. Je n’ai jamais cru au hasard.

Je reçois de nombreux manuscrits. Je présélectionne et  transmets ensuite  ceux qui me semblent avoir un potentiel au  comité de lecture, et s’il accepte l’un d’entre eux pour publication, alors un vrai travail de collaboration  se met en place entre l’auteur et celle que je suis.

Aucun ouvrage n’est publié en l’état.

 De nombreuses relectures sont nécessaires ainsi que des corrections de toutes sortes. Cela demande une vraie concentration et une grande rigueur. Je  transmets aussi  à l’auteur mon insatisfaction face à certaines incohérences. Celui-ci approuve et se satisfait de cette exigence.

C’est une démarche fastidieuse et complexe. Je travaille de longs mois avant que l’ouvrage « n’accouche » enfin  car tout ou presque doit être parfait.

Alors, oui, il y a peu d’élus ! C’est un choix délibéré de ma part. Je suis et reste un artisan du livre.

Ceci est  mon éthique…

Vous me verrez peu dans les salons du livre ou  lors de séances de dédicaces. Je préfère dorénavant mettre les auteurs en avant.

Je suis une femme de l’ombre, une femme simple passionnée par son activité. J’ai un abord facile, mais ne vous méprenez pas, je peux être aussi très ferme et virulente  si quelque chose ou quelqu’un  m’irrite…

Et je finirai par ces mots prononcés par mon ancien éditeur :

« Lorsqu’un auteur connaît le succès avec son ouvrage, ce succès reviendra indéniablement à cet auteur, mais si celui-ci connaît un échec commercial, ce sera toujours de la faute de l’éditeur ».

Marie-Laure ARZEL

Responsable Éditions « Le Faucon D’Or »

Facebook

Vidéos (auteurs, témoignages...)

Inscription Newsletter

Real time web analytics, Heat map tracking